Située à l’Ouest de Cholet, la Commune de la Séguinière s’étend
sur 3115 hectares et compte 4117 habitants au 1er janvier 2018.

Nous contacter
  • Vieux Pont 25.10 025
  • Vieux Pont 25.10 003
  • slide1
  • Photo 035
  • 20151101_122746_mini_980x330
  • 20151101_123017_mini_980x330
  • DSC02055Site
  • DSC_6922site
  • DSC_6919SITE
  • le_moulin_de_la_cour2
  • IMGP0744_mini2
  • IMGP0732_mini2
  • IMGP0735_mini2
  • IMGP0736_mini2
  • IMGP0737_mini2
  • 20151101_122746_mini_980x330
  • 20151101_123017_mini_980x330

Le Moulin de la Cour : de l’eau pour faire de la farine

Les vestiges d’un ancien moulin à eau

Au fil de La Moine > Le Moulin de la Cour : de l'eau pour faire de la farineLe Moulin à eau dit « de la Cour » est un moulin ancien qui dépendait du Château de la Cour. Il figure sur la carte de Cassini, ce qui atteste son existence depuis au moins le 18ème siècle. Ce moulin à farine construit sur la Moine était couplé, comme bien souvent dans les Mauges, à un moulin à vent, situé à 1 km 500 de là, sur un point dominant la rivière (il existe toujours).

 


L’eau et le vent pour moudre le blé

Au fil de La Moine > Le Moulin de la Cour : de l'eau pour faire de la farinePas moins de 18 moulins existaient à la Séguinière au 19ème siècle : 6 à eau et 12 à vent. L’utilisation de ces deux sources d’énergies naturelles, l’eau et le vent, permettait une production ininterrompue de farine notamment lorsque le débit de la Moine était insuffisant l’été.
Aujourd’hui seul le moulin à eau de « Vieil-Mur » est en activité. Il produit toujours de la farine pour les boulangeries mais l’électricité a remplacé l’énergie hydraulique.
Le Moulin à eau de la Cour a cessé de moudre en 1880. La chambre des meules, la roue à aubes et son bief (ou canal de dérivation) d’origine ont disparu.

 


Télécharger le_moulin_de_la_cour.pdf (1.16 Mo)