Située à l’Ouest de Cholet, la Commune de la Séguinière s’étend
sur 3115 hectares et compte 4117 habitants au 1er janvier 2018.

Nous contacter
  • Vieux Pont 25.10 025
  • Vieux Pont 25.10 003
  • slide1
  • Photo 035
  • 20151101_122746_mini_980x330
  • 20151101_123017_mini_980x330
  • DSC02055Site
  • DSC_6922site
  • DSC_6919SITE
  • le_moulin_de_la_cour2
  • IMGP0744_mini2
  • IMGP0732_mini2
  • IMGP0735_mini2
  • IMGP0736_mini2
  • IMGP0737_mini2
  • 20151101_122746_mini_980x330
  • 20151101_123017_mini_980x330

Le coteau, un milieu sec surplombant la Moine

La Moine et ses coteaux

Au fil de La Moine > Le coteau, un milieu sec surplombant la MoineUn coteau est une portion de terrain présentant une forte déclivité et bien souvent des affleurements rocheux. Le Pays des Mauges, assez vallonné, en est bien pourvu. Ces affleurements rocheux créent des conditions de sécheresse permettant le développement d’espèces particulières.

 

 


Plateau, coteau, ruisseau ?

Au fil de La Moine > Le coteau, un milieu sec surplombant la MoineLe Pays des Mauges possède l’un des réseaux hydrographiques les plus denses de France. Ce réseau est constitué de vallées encaissées entaillées dans la roche formant ainsi un paysage en creux caractéristique à trois niveaux : le plateau, le coteau, le ruisseau.
A La Séguinière, la roche du sous-sol est constituée de granite, comme on l’aperçoit par endroit sur le coteau. Cet affleurement rocheux et la minceur du sol conduisent à une rudesse du milieu : le sol se réchauffe vite et devient sec. Il y règne une chaleur importante et la végétation se dessèche rapidement. Seules des espèces adaptées à ces conditions extrêmes peuvent y vivre comme la Petite oseille.
A terme, sans entretien comme le pâturage, le coteau se boise naturellement. Une forêt de chênes s’y installe ainsi que la faune associée : les pics, le chevreuil ?


Télécharger le_coteau.pdf (1.24 Mo)