Située à l’Ouest de Cholet, la Commune de la Séguinière s’étend
sur 3115 hectares et compte 4117 habitants au 1er janvier 2018.

Nous contacter
  • Vieux Pont 25.10 025
  • Vieux Pont 25.10 003
  • slide1
  • Photo 035
  • 20151101_122746_mini_980x330
  • 20151101_123017_mini_980x330
  • DSC02055Site
  • DSC_6922site
  • DSC_6919SITE
  • le_moulin_de_la_cour2
  • IMGP0744_mini2
  • IMGP0732_mini2
  • IMGP0735_mini2
  • IMGP0736_mini2
  • IMGP0737_mini2
  • 20151101_122746_mini_980x330
  • 20151101_123017_mini_980x330

La Moine, une rivière retrouvée

La Moine au Moulin de la Cour, une tranquillité aujourd’hui retrouvée

Au fil de La Moine > La Moine, une rivière retrouvéeLa Moine prend sa source dans le département des Deux-Sèvres. Dix kilomètres de cette rivière, qui en compte 66, concernent la seule commune de LA SEGUINIERE. La ville de CHOLET, située en amont, est également traversée par la Moine. Cette configuration eut de lourdes répercussions sur la qualité de l’eau à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème, à l’époque où la rivière recevait les eaux usées provenant des nombreuses tanneries et des habitations situées sur ses rives.

 


Un passé peu glorieux, L’abbé CHAUVEAU, curé de La Séguinière, au bord de la Moine en 1954.

Au fil de La Moine > La Moine, une rivière retrouvée« …l’insalubrité des eaux de la Moine, déterminant chaque année des fièvres intermittentes… »
(Conseil Municipal, 14 novembre 1875).
En plus des problèmes de santé engendrés par la rivière, les habitants de la commune ne pouvaient plus y laver leur linge et l’odeur insoutenable qui régnait ne permettait pas de dormir les fenêtres ouvertes les nuits d’été.
Cette pollution importante dura au moins jusque dans les années 1960 ce qui valut à la Moine la réputation de rivière la plus polluée de France, image encore tenace aujourd’hui. Un journal parisien titrait même :
« La Séguinière, la ville la plus insalubre de France, avec sa rivière infernale empoisonnée ».
Depuis, de nombreux aménagements ont été réalisés et redonnent progressivement vie à la rivière.


Télécharger la_moine.pdf (1.09 Mo)