Située à l’Ouest de Cholet, la Commune de la Séguinière s’étend
sur 3115 hectares et compte 4117 habitants au 1er janvier 2018.

Nous contacter
  • Vieux Pont 25.10 025
  • Vieux Pont 25.10 003
  • slide1
  • Photo 035
  • 20151101_122746_mini_980x330
  • 20151101_123017_mini_980x330
  • DSC02055Site
  • DSC_6922site
  • DSC_6919SITE
  • le_moulin_de_la_cour2
  • IMGP0744_mini2
  • IMGP0732_mini2
  • IMGP0735_mini2
  • IMGP0736_mini2
  • IMGP0737_mini2
  • 20151101_122746_mini_980x330
  • 20151101_123017_mini_980x330

La frayère, un milieu privilégié pour la vie aquatique

Un lieu de reproduction pour la faune piscicole

Au fil de La Moine > La frayère, un milieu privilégié pour la vie aquatiqueC’est en 1999, suite à l’acquisition de terrains le long de la rivière par la commune, que cette frayère est créée avec la participation active de l’association de pêche locale. Elle constitue l’une des premières étapes de l’aménagement de la zone et a pour objectif la reproduction naturelle des poissons. Cette étendue d’eau peu profonde est utile à la faune piscicole et constitue également un lieu de vie pour bon nombre d’espèces animales et végétales.

 


Un fonctionnement particulier ?

Au fil de La Moine > La frayère, un milieu privilégié pour la vie aquatiquePour remplir son rôle, la frayère doit présenter plusieurs caractéristiques : – une exposition importante au soleil, – un faible niveau d’eau, – la présence de nombreuses plantes aquatiques.
L’éclosion des oeufs se compte en degrés-jours. Par exemple, les oeufs de brochet ont besoin de 120 degrés-jours (c’est-à-dire 12 jours à 10 °C ou 24 jours dans une eau à 5 °C) pour éclore après leur ponte qui a lieu de février à mars. On comprend donc l’importance de l’éclairement et de la faible hauteur d’eau (une lame d’eau faible se réchauffe plus vite qu’une hauteur d’eau importante).
Les prairies inondables situées le long de la Moine et sur lesquelles l’eau reste un certain temps constituent d’excellentes frayères naturelles.


Télécharger la_frayere.pdf (1.47 Mo)